Forum rp dans le monde de star wars entièrement refait. Plongez dans ce nouveau monde, entrez dans l'une des 6 factions et changez le cours de l'histoire.
Forum interdit aux -18 ans
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Diplomatie, piège ou retrouvailles ? [PV Sipiat]

 :: Galaxie (Zone de jeu) :: Cathar :: Palais impérial Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Co fondateur
Messages : 70
Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Race: Humain
Groupe: Jedi
J'en suis resté bouche bée.

Tous les Holo de part et d'autre de l'Univers montrait l’ascension au trône de la nouvelle impératrice, qui venait de fédérer les différents camps de l'Empire. Mais je ne voyais que le visage, je n'écoutais rien et j'étais fermé à l'agitation autour de moi. Sipiat, la jeune demoiselle devenue femme entre mes bras, partie pour une académie militaire, je la retrouvais enfin, de la manière la plus étrange. J'étais devenu un Jedi, et elle la personne la plus importante de l'Empire... Empire qui avait traqué et tué de nombreux Jedi.

Je revins à moi brusquement, et je me hâte à la salle du Conseil Jedi sans un mot, les possibles scénarios tournant déjà dans ma tête.
- Je pars dès que possible pour Cathar.
Tous se turent, étonnés par cette annonce. Moi qui écoutait toujours tous les avis avant de prendre la parole, mon attitude surprenait tout le monde, et c'est bien ce que je voulais. Je m'installe avant de donner mes arguments, dont les principaux sont de mettre fin définitivement à la Traque, de pouvoir discuter avec un pouvoir centralisé -et non plusieurs chefs de camps- et surtout que je la connaissais. Elle écouterait plus facilement une personne connue qu'un inconnu, c'est du moins ce que j'espère. Et devant ma détermination, même Yoda approuve ma démarche.

Les heures suivantes ont filé comme des comètes. J'ai envoyé un message à Cathar, demandant une audience à l'Impératrice, mais sans préciser mon nom. Car le seul souci dans mon plan, c'est que Sipiat ignore ce que je suis devenu. A l'époque, je voulais qu'elle se concentre sur l'académie, je lui avait simplement promis que nous nous reverrons, alors que je partais moi même le lendemain comme padawan. Pourtant, la demande fut vite acceptée, avec une liste de procédures à respecter assez longue. Ce qui n'est pas un problème pour moi. Je ne pris que quelques affaires -peut être je devrais rester quelques jours sur Cathar- et simplement un intercepteur Ecta-2 : c'est un diplomate qui vient, pas un général d'armée.

Il n'y a qu'un seul moment d'inquiétude : après m'être posé sur Cathar, une escouade est venue m'accueillir et vérifier que je n'étais pas armé. Ils veulent absolument que je me sépare de mon sabre laser, et je refuse catégoriquement. C'est un symbole, pas une arme. Je ne demande pas que les stormtroopers enlèvent leur armure avant de s'adresser à moi... A court d'arguments, un gradé se retire afin de demander directement à l'Impératrice si je peux ou pas garder mon sabre laser.
Jeu 27 Oct - 12:37
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://starwars-renaissance.forumactif.com
Admin
Messages : 79
Date d'inscription : 19/10/2016
Localisation : Entre les jambes d'un homme

Feuille de personnage
Race: Humain
Groupe: Empire


ici tour de contrôle Fox one de la piste d' atterrissage diplomatique, votre vaisseaux doit être posé sur la passerelle 15-22.

Le vaisseaux se posa sans dommage sur la passerelle 15-22, quand le jedi sorti du vaisseau, deux régiments de stoomtrouper étaient au garde à vous pour accueillir la personnalité jedi, quand le jedi fut sortie de son Ecta-2 deux stoomtrouper aux casque blanc luisant et avec le regard noir des lunettes tinté du casque blanc s'approchèrent de lui pour lui enlever ses armes mais melgreb refusa catégoriquement, les deux soldats se regardèrent et l'un d'eux partie au pas de course aux palais pour demander l'avis de l'impératrice mais le stoomtrouper fut stopper net par un garde impérial rouge.

Tu sais très bien que l'impératrice n'aime pas être dérangé.

Le garde impérial prit la situation en main et invita rejoindre la voiture diplomatique qui l'attendait à la sortie de l'astroport.Après 1h de convois à travers la ville pour rejoindre le palais de l'impératrice,
Le jedi fut invités à rentré et à passer les portes du palais impérial avant d'être placé dans une salle au décor de naboo, la préférée de l'impératrice Sipiat. Un cortège de gardes impérial se plaça dans la salle pour la sécurité de leur bien aimé Sipiat.
_____________



Votre majesté, le diplomate jedi est arrivée.

En effet, c'est un 3PO qui est venue prévenir la chef de l'empire de l'arrivé de melgreb.
Elle parcourra la moitié du palais en compagnie d'un commandant impérial qu'elle apprécie et avec le quel elle a eu une aventure amoureuse qu'ils ont toujours. Il arriva main dans la main avec le grand sourire mais enleva vite ça main et se redit quand elle vit qui été son invité. Le commandant et l'impératrice s'assirent dans le canapé de cuire du salon privé étrangement collé.

L'impératrice attendit qu'il se présente non seulement car c'était la coutume impérial mais aussi pour confirmer ou non ses doutes sur le jedi diplomate
Jeu 27 Oct - 13:26
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Co fondateur
Messages : 70
Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Race: Humain
Groupe: Jedi
Je trouve que placer un astroport dédié aux diplomates à plus d'une heure de trajet du palais est à la fois avisé et rebutant.

Avisé, car le temps passé à contempler la ville sert aussi à montrer que l'Empire, malgré les années de guerre, est revenu à son apogée, ou presque. Et un nombre de détecteurs en tous genres doivent me scanner, à la recherche d'armes ou de substances dangereuses. La confiance dans un diplomate n'est égale qu'à l'absence de dangers.
Rebutant, car ce mode risque de fatiguer des diplomates et ils pourraient renoncer à venir. Je ne sais pas si l'Empire possède ses propres diplomates ou si l'Impératrice contrôle aussi ce domaine. Je le verrais bien...

Le bon coté, c'est que j'ai pu garder mon sabre laser, mais en contrepartie, j'ai plusieurs gardes et même un garde impérial en guise de chaperon. Je suis enfin autorisé à entrer dans le Palais, et mené à un petit salon. J'ai un sourire amusé, j'avais imaginé une grande salle avec un trône, mais ce salon n'est pas choisi au hasard. L'architecture est de Naboo, et je me crois au Palais royal, où il y a un grand nombre de genre de salons. Je ne fais pas attention au droid de protocole, et me retourne lorsque les portes se rouvre, laissant passer l'Impératrice et un gradé.

J'ai le temps de voir le visage impérial se modifier, se raidir légèrement et sa main quitter celle du gradé, trahissant une proximité qui devrait être mieux cachée. Sipiat se reprend rapidement, s'installe sur un canapé en me dévisageant sans dire un mot. En effet, il est d'usage que l'invité se présente... Le gradé -commandant, général ?- s'installe tout près de son impératrice. Je fais le salut traditionnel des Jedi, en m'inclinant respectueusement.
- Maître Melgreb Slias, envoyé diplomate par le Conseil Jedi. Je vous remercie d'avoir accepté cette rencontre, Impératrice.
Je me suis retenu à temps de donner son nom à la place de son titre, ce qui aurait été contraire à toute politesse.

Cette fois, elle ne peut que être sûre de mon identité. Ce n'est pas les retrouvailles que j'avais imaginé, il reste à savoir si elle en est aussi heureuse que moi.
- Le Conseil Jedi souhaite reprendre de courtoises relations diplomatique avec l'Empire, et je suis disposé à rester le temps que vous désirerez pour parvenir à des accords mutuellement profitables.

Que ce soit pour nos factions ou pour nos raisons personnelles, je ne cache pas de tout entreprendre. J'espère seulement que le gradé impérial ne lit pas entre les lignes, et que Sipiat se souvient de nos longues discussions d'adolescents.
Jeu 27 Oct - 14:01
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://starwars-renaissance.forumactif.com
Admin
Messages : 79
Date d'inscription : 19/10/2016
Localisation : Entre les jambes d'un homme

Feuille de personnage
Race: Humain
Groupe: Empire
Le commandant et l'impératrice écouta la présentation du jedi, Les doute de l'impératrice se confirma. Elle avait tuer un jedi ça propre arme "ça aurai pu être lui" pensa l'impératrice.
Son première amour, celui qui aurait pu mourir sous les lasers des clones. Elle était très heureuse de le revoir. Elle le trouvait toujours aussi beau mais ne fit paraître rien, elle resta froide comme la glace de Hoth.
Le commandant se leva:

-Enchanté maitre melgreb, je suis le commandant ravenclark, chef de la diplomatie de l'empire et conseiller de sa majesté ici présente. Nous sommes heureux de vous accueillir au seins de notre planète capital.

Le commandant se rassit sur canapé afin de continuer la discussion diplomatique.

je ne pense pas que vous êtes ici pour visiter notre belle planète. Dite nous ce que vous voulez jedi.

Le commandant et l'impératrice échangèrent un regard. La maîtresse de l'empire resta si ferme et froide qu'elle glaça le dos de l'officier impérial. Les deux impériaux attendit la réponse du jedi.
Sam 29 Oct - 20:56
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Co fondateur
Messages : 70
Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Race: Humain
Groupe: Jedi
J'incline la tête lorsque l'officier se présente, et attend mon tour de parler.
- C'est un plaisir de vous rencontrer, Commandant Ravenclark, je vois que vous aimez, tout comme moi, aller droit au but...
Je suis arrivé à placer un petit souvenir, Sipiat me reprochait parfois d'aller droit au but, trop vite, lorsque nous étions sur Naboo, cela l'amusait. Mais j'ai besoin qu'elle pense à un bon souvenir.
- ... Je vais donc résumer. Les Jedi ont toujours été des aides pour le Pouvoir principal en place, depuis plusieurs millénaires. Il y a 5 ans, le Chancelier Palpatine a ordonné une traque des Jedi. cet ordre a été motivé par le fait que le Chancelier était un seigneur Sith du nom de Dath Sidious. Il avait l'opportunité de porter un coup fatal aux ennemis héréditaires des Sith. Aujourd'hui, il est temps que cette traque cesse officiellement. Et dans un futur, proche si nous pouvons y parvenir, le Conseil jedi serait heureux de reprendre son rôle auprès de l'Empire, qui est maintenant le Pouvoir principal de cet Univers.

Il y a un autre scénario que j'ai envisagé, et auquel je dois absolument avoir une réponse. Un scénario que je n'ai même pas évoqué pendant le Conseil, sur lequel je crains être le seul à pouvoir être rapidement fixé.
Et si Sheev Palpatine avait eu le temps de former sa nièce ? Sur les 15 ans que j'ai passé loin de Sipiat, le chancelier en aurait eu 10 pour la former. Largement suffisant. C'est pour cela que j'ai besoin d'un bon souvenir : j'ai doucement déployé la Force, si Sipiat a reçu une formation Sith, je serai immédiatement bloqué, et elle saura mes doutes. Si au contraire, mon scénario est faux et que Sipiat n'a aucune formation Sith, alors elle ne sentira rien, le souvenir ne sera que plus présent à son esprit.

C'est quitte ou double...
Sam 29 Oct - 21:23
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://starwars-renaissance.forumactif.com
Admin
Messages : 79
Date d'inscription : 19/10/2016
Localisation : Entre les jambes d'un homme

Feuille de personnage
Race: Humain
Groupe: Empire
Après le discours du jedi, les deux autorités impérial s'échangèrent des regards pour se mettre d'accord sur la réponse à donner. Le commandant prit la parole:

Nous refusons que les forceux se mêlent de la politique galactique. Ils ont depuis trop longtemps prit des initiatives contre l'avis des politiciens. Donc les jedi sont écartés tout comme les sith de la politique de l'empire. En revanche, votre aide sur le champs de bataille sera très apprécié.Le front contre les rebelles n'avance pas et il est important qu'il soit écrasé. La traque des jedi sera annulé demain sans faute par contre, si les Jedis sont surpris à négocier quoique ce soit avec les rebelles, les représailles seront rapides et sans pitiés. C'est tout se que j'avais à dire maitre melgreb.

Pendant se temps, l'impératrice avait été submergé du meilleur passage de sa vie, la première fois. Ce moment de tendresse passé dans les bras de melgreb mais Sipiat avait appris à ne pas se faire manipuler par la force et se doutait bien que le jedi n'y été pas pour rien dans cette remontée de souvenir. Elle lança un regard noir au jedi mais se laissa tomber dans se souvenir de tendresse qu'elle aimait bien.
Lun 31 Oct - 9:47
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Co fondateur
Messages : 70
Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Race: Humain
Groupe: Jedi
Je me détends, un léger sourire aux lèvres, ce qui peut paraître paradoxal devant la réponse sèche du Commandant.

Ce sourire n'est pas du tout causé par le monologue, mais bien par les réactions de l'Impératrice. J'ai un peu trop appuyé le souvenir, et Sipiat a dû le sentir. Mais son regard de reproche ne me laisse aucun doute : elle s'est bien détendue sous ce souvenir. Si elle avait eu une formation Sith, elle aurait fermé son esprit et vraisemblablement contre-attaqué. Même sans réaction, la Force aurait été perturbée. Il ne s'est rien passé, la conclusion logique est que l'Impératrice n'est ni une Sith ni une apprentie. Je pourrais le vérifier un peu plus tard, mais mon avis est déjà fait. Mission 1 remplie.

La seconde mission a également aboutie. La traque officiellement finie, l'Ordre va pouvoir se remettre totalement, c'est une entrave libérée. Mais le Commandant semble ignorer certains détails... ou les interpréter à sa guise.
- Non, Commandant, si les Jedi se sont mêlés de politique, c'est à la seule demande du Sénat Galactique. Les Jedi ont été conseillers, interprètes, négociateurs. Ils n'ont jamais eu de pouvoir de décision. C'est un role de l'ombre, dont les frontières ont toujours été fixées par des sénateurs ou le Chancelier. Dans le cadre actuel, c'est vous, Commandant, Impératrice, qui fixeriez les limites des.. initiatives, comme vous le soulignez, des Jedi. Mais passons, ce rôle sera sujet à bien des tractations avant d'être envisagé. Je vais vous répondre sur le domaine militaire...

Je me tourne vers l'Impératrice, et je ne parle que pour elle.
- Si vous ne désirez pas traiter directement et personnellement avec nous, ce qui par l'ampleur de votre tache est compréhensible, vous serez aimable, Impératrice, de nommer un dignitaire qui sache exactement ce que le terme Jedi signifie. Demander la participation sur le terrain d'une guerre contre des armées vivantes revient à vous demander de devenir les esclaves des Rebelles. Les Jedi respectent la Vie, tous les êtres vivants, il est inconcevable de nous demander de tuer, même sur un champ de bataille. La participation de l'Ordre Jedi à la Guerre des Clones n'est dûe qu'à un seul fait : l'armée ennemie était composée uniquement de droïds.

Je me recule légèrement, et je me tais pour laisser l'Impératrice assimiler toutes les informations. Quand au Commandant, je ne m'en occupe plus du tout. Mais c'est une autre information qui me trouble... Que les Jedi soient écartés de la politique de l'Empire, soit. Mais les Sith également ? Il reste des seigneurs Sith...
Lun 31 Oct - 15:36
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://starwars-renaissance.forumactif.com
Admin
Messages : 79
Date d'inscription : 19/10/2016
Localisation : Entre les jambes d'un homme

Feuille de personnage
Race: Humain
Groupe: Empire
Les deux autoritaire impérial échangèrent un regard un peu désespéré.Ils avaient conscience à present que Les Jedis ne leur serviraient à rien sur les champs de bataille. C'était bien dommage car l'Empire avait besoin de forceux. Peut être que Les sith accepteront.

Si les Jedis sont incapables de se battre, il est inutile de continuer la discussion.

Le ton employé par le commandant était si sec qu'on sentait la frustration qui régnait à l'intérieur de lui. L'impératrice prit la parole pour achever cette discussion diplomatique qui avait conclu que par la fin de la traque des jedis.

La discussion est fini. Commandant, vous pouvez disposer.Les gardes aussi, mais pas le jedi.

Quand tout le monde fut partie et que la pièce fut vide, l'air froid de Sipiat ce changea en sourire radieux. L'impératrice sauta dans les bras de son ex petit ami et le câlina avec tendresse.Elle lui murmura quelques phrases doux à l'oreille.

Tu m'as tellement manqué melgreb, je veux plus qu'on soit séparé.
Mar 1 Nov - 9:18
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Co fondateur
Messages : 70
Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Race: Humain
Groupe: Jedi
Je plisse les yeux, légèrement content qu'ils prennent conscience des limites tout à fait morales des Jedi sur un champ de bataille.

Je ne prend même pas la peine d'écouter la réplique du Commandant, de plus je ne m'en cache pas, et j'allais expliquer que malgré cette restriction morale, les Jedi s'étaient souvent illustrés en stratégie, organisation de campagnes militaires ou médecine. Il ne fait pas oublier le rôle de Généraux que nous avons eu, et cela n'était pas un titre honorifique. Mais je ne peux parler, la situation se renverse brutalement, dès que le Commandant et les gardes sont sortis. Je me retrouve seul avec Sipiat, non pas l'Impératrice, mais la jeune femme amoureuse que j'avais quitté. Je ne peux me retenir d'agir instinctivement, mes bras se referment dans son dos.

- J'ai tant pensé à toi... Pardon d'avoir mis si longtemps à te retrouver.
Je ferme les yeux, et répond au calin de Sipiat, respirant son parfum dans le cou. J'hésite à déposer un baiser dans le cou offert, malgré ma grande envie. J'ai tant de choses à lui dire que je ne sais plus par où commencer.
- Je suis retourné sur Naboo, tant de fois... Tes parents n'ont jamais voulu me dire où tu étais. Il y a... Par la Force, j'ai tant de choses à te dire !
Je me recule légèrement, afin de regarder l'Impératrice droit dans les yeux, j'ai la tête qui tourne un peu lorsque je me surprends à murmurer.
- Ne plus être séparés... Maintenant que nous nous sommes retrouvés, tout est possible. Tout a toujours été possibles lorsque nous étions ensembles.

Lentement, je m'approche pour cueillir les lèvres, et embrasser l'amour de ma vie longuement.
Mer 2 Nov - 19:50
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://starwars-renaissance.forumactif.com
Admin
Messages : 79
Date d'inscription : 19/10/2016
Localisation : Entre les jambes d'un homme

Feuille de personnage
Race: Humain
Groupe: Empire
L'impératrice se sentais bien dans les bars de son amant d'antan, elle l'aimait plus que tout. Il lui avait tellement manqué qu'elle avait cru qu'il était mort.
Elle respirait la joie de vivre dans ses bras. Ces doux baisers dans son cou comme à l'époque de la république et de leur jeunesse sur Naboo.
Elle ne voulait plus le lâcher, c'était son bijou, son amour qu'elle voulait garder pour elle seul.
Ils partagèrent un doux baiser sur les lèvres l'un de l'autre.

Plus jamais je t'abandonnerai.

C'est quelques mots représentaient beaucoup pour l'impératrice.
Alors qu'elle est sur les genoux du maitre jedi, la robe à moitié relevé, dévoilant le bas de ses fesses, elle murmura:

Maintenant que tu es jedi et moi impératrice, nous pouvons pas faire se que l'on veut, il voudra rester discret.

Elle déposa un doigt sur les lèvres du jedi pour le faire taire et enleva le haut de sa robe pour dévoiler ses seins qui avaient servi de jouets à melgreb durant le première fois.
Elle colla sa poitrine contre le torse de l'homme une déposa un doux baiser sur les lèvres du maitre jedi entremêlant leurs langues comme au bon vieux temps.
Sam 5 Nov - 11:19
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Co fondateur
Messages : 70
Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Race: Humain
Groupe: Jedi
Je regarde mon premier amour comme si je l'enlaçais pour la première fois

Une de mes mains parcoure lentement une joue avant de se perdre dans ses longs cheveux soyeux, je dévore des yeux la femme dont la proximité -si soudainement revenue- fait battre mon coeur très rapidement, il y a bien des années que je ne l'ai pas senti battre aussi fort. Ma main libre vient s'égarer sur une cuisse féminine, lui relevant légèrement la jupe afin qu'elle ne soit plus gênante, que Sipiat puisse être confortablement installée sur mes genoux.

Sa phrase me fait tourner la tête, jusque là je n'avais pas pris notre situation en compte mais je ne peux répondre, deux doigts se posent sur mes lèvres. J'y dépose un baiser avant de les léchouiller, regardant ma dulcinée d'un air coquin. Je recule un peu la tête pour assister au doux spectacle d'une poitrine impériale qui se dévoile avant de venir contre mon torse, nos coeurs battants semblent alors se répondre. Nos lèvres se joignent de nouveau et nos langues jouent ensembles dans un long baiser passionné. Mes mains se portent dans son dos après avoir effleuré les côtes et le contour des seins, et quand le baiser passionné cesse, mes lèvres se déposent sur sa joue.

- Plus jamais nous ne seront séparés... Tu as toujours été dans mon coeur, tu y seras toujours, peu importe s'il faut que notre amour reste secret.
J'ai un peu l'impression d'être revenu dans notre enfance, et de lui faire ma déclaration, mais c'est tellement enivrant de la tenir de nouveau dans mes bras. Lentement, je penche Sipiat en arrière, une main dans son dos évitant toute chute. Mes lèvres descendent lentement jusqu'à un sein, tandis que ma main caresse l'autre sein longuement avant de venir caresser le ventre.

Je ne peux cacher mon excitation, et je laisse ma dulcinée s'apercevoir qu'elle me fait toujours beaucoup d'effet
Dim 6 Nov - 11:35
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Bush, Lula et Haiti: La diplomatie de l'éthanol (H en M)
» Changements tant attendus dans la Diplomatie Haitienne.
» (Haïti-Diplomatie) Le Palais veut des diplomates vendeurs
» Retrouvailles percutantes...[London]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars renaissance  :: Galaxie (Zone de jeu) :: Cathar :: Palais impérial-
Sauter vers: